La gestion de stress est un sujet brûlant de nos jours. Le rythme effréné de la vie moderne peut être écrasant, et il a des répercussions sur notre santé. Le stress a été associé à divers problèmes de santé, notamment les maladies cardiaques, l’hypertension, l’anxiété et la dépression.

C’est pourquoi il est important d’apprendre à gérer le stress. Lorsque nous nous sentons stressé, notre corps passe en mode « combat ou fuite ». Il s’agit d’une réponse naturelle qui aidait nos ancêtres à survivre lorsqu’ils étaient confrontés à un danger. Mais dans le monde d’aujourd’hui, nous sommes rarement confrontés à des situations qui mettent notre vie en danger. Notre réaction de lutte ou de fuite est donc souvent déclenchée par des événements quotidiens tels que les embouteillages, les échéances professionnelles et les problèmes familiaux.

Notre article vous aidera à comprendre ce qu’est le stress, comment il affecte votre santé et ce que vous pouvez faire pour le gérer. Nous vous donnerons également quelques conseils sur la façon de vivre une vie moins stressante.

Le stress c’est quoi?

Le stress est un état émotionnel désagréable causé par des pressions extérieures. La pression peut provenir de différents aspects de votre vie quotidienne. Par exemple, une charge de travail accrue, une période de transition, une dispute que vous avez eu avec votre famille ou de nouveaux soucis financiers. Il se peut que chaque facteur de stress s’accumule les uns sur les autres, de sorte que chacun aggrave le suivant.

vie plus productive

Lorsque vous vous sentez menacé ou bouleversé, votre corps peut produire une réaction de stress. Cela peut provoquer une variété de changements physiologiques, modifier votre comportement et vous faire ressentir des émotions plus intenses.

Le stress nous affecte de différentes manières, à la fois physiquement et mentalement et à des degrés divers.

Quels sont les signes de stress ?

Tout le monde vit le stress différemment dans différentes situations, mais nous le gérons tous de la même manière. Vous ne serez peut-être pas toujours en mesure de dire quand vous vous sentez stressé, mais si vous remarquez des symptômes, vous devez prendre des mesures pour les gérer. Le stress peut vous affecter à la fois sur le plan émotionnel et physique, et il peut affecter votre façon d’agir.

signes de stress

En cas de stress vous pouvez vous sentir: 

  • irritable, agressif et impatient
  • surchargé
  • anxieux, nerveux ou effrayé
  • comme votre esprit s’emballe et vous ne pouvez pas arrêter de penser.
  • déprimé, incapable de s’amuservet pas intéressé par la vie comme si tu perdais ton sens de l’humour
  • un sentiment de terreur
  • soucieux de votre santé

Stress au travail et productivité

Le stress peut être à la fois un avantage et un inconvénient. Cela dépend si cela vous aide à mieux performer au travail ou non. Le stress peut avoir un effet négatif sur votre santé physique et sur votre santé mentale, ce qui peut finalement affecter votre productivité. Voici quelques signes indiquant que le stress affecte négativement votre productivité.

  • Manque de concentration

Le stress vous fait perdre la concentration. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles le stress affecte votre productivité. Si vous n’êtes pas concentré, vous ne pourrez rien faire. Vous pouvez commencer à oublier des choses ou à perdre la trace de ce que vous faites.

  • Se sentir fatigué

Le stress nous aide à mieux performer à court terme en augmentant nos niveaux d’adrénaline, mais il draine notre énergie à long terme car il nous fatigue.

  • Les troubles de personnalité

Le stress affecte non seulement vos émotions et vos capacités physiques, mais également votre personnalité. Par exemple, vous pouvez vous moquer de vos pairs sans vous rendre compte que vous le faites, ou vous pouvez vous mettre en colère et/ou crier après les autres sans savoir que vous le faites. De nombreux emplois nécessitent un travail d’équipe sous une forme ou une autre. Ainsi, lorsque vos collègues claquent, sont de mauvaise humeur ou se crient dessus, cela affecte leur capacité à être productifs, et ils affectent également votre capacité à être productif.

  • Créativité réduite

Se sentir épuisé mentalement signifie que votre attention vagabonde constamment, ce qui vous empêche de trouver de nouvelles idées.

Être productif signifie utiliser le temps et l’énergie dont vous disposez pour faire des progrès et faire avancer les choses. Si vous vous sentez dépassé par trop de choses dans votre assiette, vous ne savez peut-être même pas par où commencer. Cela peut vous faire perdre un temps précieux dans votre emploi du temps quotidien et, en fin de compte, manquer des échéances importantes.

Pour résoudre ce problème, essayez de limiter le nombre de choses que vous entreprenez à la fois et gardez une trace du temps qu’il vous faut pour chaque tâche. Vous constaterez peut-être que vous vous fixez des attentes irréalistes, ce qui peut entraîner plus de frustration.

Les types de Stress

Le Dr Karl Albrechts, consultant en gestion et conférencier basé en Californie, développe depuis la fin des années 1980 une formation à la réduction du stress pour les hommes d’affaires. Il a défini quatre types de stress courants dans son ouvrage « Stress and The Manager » .

Le stress

Ses quatre types de stress courants sont :

1.Le stress temporel

Vous êtes stressé par le temps si vous craignez de ne pas terminer toutes vos tâches au bon moment et de manquer de temps pour les terminer. Le stress du temps peut rapidement faire de vous une personne malheureuse, piégée ou même désespérée.

Les exemples de stress lié au temps incluent le fait de trop se soucier des délais, de se précipiter pour éviter de manquer un délai ou d’essayer d’accomplir un nombre écrasant de tâches dans le temps disponible.

Comment lutter contre le stress temporel?

Aujourd’hui, le manque de temps est l’une des principales sources de stress. C’est pourquoi il est si important d’apprendre à bien gérer votre temps. Albrecht décrit plusieurs outils utiles pour la gestion du temps.

  • Des listes de tâches qui ne se contentent pas de répertorier les tâches, elles incluent également le temps requis pour chacune. Les choses les plus importantes sont faites en premier, elles sont donc en haut de la liste. La technique Pomodoro peut vous y aider.
  • Priorisez vos tâches. Si les tâches urgentes n’ont pas d’impact sur l’objectif général, elles ne doivent pas être prioritaires par rapport aux autres tâches. Une journée de travail vous donne de l’énergie et le sentiment que vous faites une différence. Cela ne devrait pas vous épuiser.
  • Concentrez-vous sur les tâches importantes. Ce sont des choses qui vous aident à atteindre vos objectifs et qui sont importantes pour votre vie. Cela élimine les tâches que d’autres pourraient également effectuer. La matrice Eisenhower est un outil utile pour évaluer l’urgence et l’importance des projets, puis les hiérarchiser.
  • Utilisez des heures de travail actives pour une productivité maximale. Les gens du matin sont plus susceptibles d’être productifs pendant les heures du matin. Vous devriez ensuite passer ces heures à vous concentrer sur des tâches plus difficiles ou des tâches qui nécessitent beaucoup de temps.
  • Vous devez vous affirmer lorsque vous dites « non » aux autres. Expliquez la raison pour laquelle vous ne pouvez pas les aider. Si vous pouvez suggérer une autre solution, faites-le. Concentrez-vous sur votre propre calendrier et vos tâches sans vous sentir coupable de ne pas accepter la demande de quelqu’un d’autre.

2. Le stress d’anticipation

Le stress d’anticipation, c’est quand vous vous inquiétez de l’avenir en général, ou plus précisément, d’un événement particulier. C’est généralement vague et indéfini, mais cela donne l’impression générale que quelque chose de grave va arriver.

La meilleure façon de gérer le stress d’anticipation est de bien se préparer pour la journée à venir et/ou de visualiser comment la journée pourrait se dérouler. Il peut y avoir plusieurs façons d’aborder ce problème. En réfléchissant à chaque scénario, vous pouvez gagner en clarté et en confiance. Vous vous sentirez plus confiant et responsable, et par conséquent, moins stressé.

Comment gérer le stress d’anticipation ?

Nous anticipons les événements futurs parce que nous avons tendance à les imaginer. On peut aussi dire que ce stress est un stress imaginaire puisque l’événement ne s’est pas encore produit ; ils sont sur le point de se produire. La solution à ce type de stress est donc d’être positif ou d’avoir confiance en l’événement à venir. Les pensées négatives peuvent être une source de stress.

Nous devons également comprendre une chose : quelles que soient les imaginations que nous créons dans notre esprit, il n’est pas certain que la même chose se produise. Peut-être bien mieux qu’on ne le pense.

Alors, ne vous inquiétez pas et continuez à penser positivement.

Comme on dit, « Soyez positif, de bonnes choses viendront. »

Comment gérer le stress danticipation

3. Le stress situationnel

Ce type de stress survient lorsque vous êtes mis dans une situation où il n’y a pas d’issue, vous ne croyez pas en vous-même ou vous perdez confiance en vos capacités. Cela peut être dû au fait que votre jugement a été rejeté ou que vos cadres supérieurs n’ont pas écouté votre point de vue

Contrairement aux autres stress auxquels vous pouvez être confronté, celui-ci risque de vous surprendre et vous n’y serez donc pas aussi bien préparé. Il est important de pouvoir contrôler ses émotions dans cette situation. La communication est le facteur clé ici. Vous devez expliquer pourquoi vous vous sentez comme vous le faites et trouver une solution.

Comment gérer le stress situationnel?

Le stress situationnel apparaît généralement de manière inattendue, par exemple, vous pouvez être pris dans une situation qui n’était pas prévue. Pour gérer le stress situationnel, apprenez à être plus conscient de vous-même. Cela signifie reconnaître les « signaux physiques et émotionnels automatiques » que votre corps envoie chaque fois que vous vous sentez sous pression.

Imaginez si la réunion à laquelle vous assistiez se transformait soudainement en un match de cris entre les personnes présentes dans la salle. Vous vous sentez automatiquement anxieux  . Vous vous sentez malade et ballonné. Vous vous repliez sur vous-même, alors quand on vous demande votre avis, vous avez du mal à savoir quoi dire car vous ne savez pas ce que vous pensez.

Le stress situationnel vient du conflit. Apprenez à résoudre efficacement ces conflits, afin d’être prêt lorsqu’ils surviennent. Il est également important que vous appreniez à gérer ces conflits lors des réunions, car la résolution des conflits de groupe peut être différente de la résolution des conflits personnels.

Il est important de connaître les effets physiques et émotionnels du stress, afin de pouvoir les gérer de manière appropriée. Par exemple, si votre tendance naturelle face à un problème est le manque de confiance en soit, ainsi de vous retirer émotionnellement, apprenez à réfléchir sur place et à communiquer efficacement.

4. Le stress relationnel

Les gens ressentent du stress lorsqu’ils s’inquiètent de leurs interactions avec les autres, ou ils s’épuisent à cause de trop nombreuses interactions difficiles avec certaines personnes ou certains groupes.

Ce type de stress peut conduire à être obsédé par des rencontres futures spécifiques, peut vous amener à éviter certaines rencontres et donc à ne pas livrer certains travaux, et peut conduire à une détérioration supplémentaire des relations.

Pour faire face au stress, améliorer les compétences interpersonnelles et renforcer la confiance et la résilience.

Comment gérer les stress relationnel?

Parce que le stress de rencontre concerne entièrement les gens, vous serez en mesure de mieux gérer ce type de stress en travaillant à améliorer vos compétences en relations humaines.

L’empathie est une compétence particulièrement précieuse ici. Cela vous aide à comprendre le point de vue des autres, afin de pouvoir communiquer correctement avec eux.

Vous devez également être conscient du moment où vous avez atteint votre limite d’interaction pour la journée. Les symptômes courants de cette maladie incluent le retrait émotionnel des autres, le travail mécanique ou simplement la mauvaise humeur. Si cela se produit, faites tout ce que vous pouvez pour pouvoir faire une pause. Marchez, buvez de l’eau et pratiquez des exercices de respiration profonde

Gestion du stress : Comment gérer son stress et devenir plus résilient en 8 étapes

Si vous ne pouvez rien faire d’autre pour améliorer votre situation, vous pouvez au moins réduire le stress que vous ressentez dans la gestion de votre vie quotidienne. Certaines activités peuvent favoriser la résilience et vous faire sentir moins stressé dans l’ensemble, ce qui vous aide à être moins réactif au facteur de stress lorsqu’il fait son apparition. Voici quelques activités de renforcement de la résilience pour vous aider à faire face aux facteurs de stress et à jouir d’une bonne santé mentale. Plus vous les pratiquerez, plus ils vous seront faciles à manipuler.

Stress

1. Pratiquez une activité physique au quotidien

L’exercice est important pour déplacer l’énergie, la tension et les émotions afin d’éviter la stagnation et de nous aider à être présents. L’activité sportive peut vous aider à vous connecter à des sensations agréables, tout comme lorsque vous vous engagez dans une activité qui vous apporte de la joie. Vous commencerez à chercher des occasions d’être actif.

2. Mangez sain

Les légumes-feuilles vous aident à combattre le stress avant qu’il ne frappe. Les protéines telles que la dinde contiennent des acides aminés qui aident à produire de la sérotonine. Le saumon a des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent aider à contrer les effets négatifs des hormones de stress. Ne vous inquiétez pas d’abandonner le chocolat; tant qu’il contient plus de 70 % de cacao, des études ont montré qu’il peut abaisser la tension artérielle, augmenter la circulation et réduire les hormones de stress. 

manger saine

3. Respiration profonde.

La respiration profonde vous aide à activer la capacité naturelle de votre corps à se détendre. Le sommeil profond aide votre corps à réagir au stress différemment que lorsque vous êtes éveillé. Il aide à envoyer plus d’oxygène à votre cerveau, ce qui vous permet de vous détendre plus facilement.

Essayez la respiration abdominale. Détendez-vous, fermez les yeux et posez une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine Respirez par le nez. Votre ventre doit se soulever plus que votre poitrine lorsque vous respirez profondément. Ensuite, respirez profondément par le nez et concentrez-vous sur la relaxation de votre corps. Répéter.

4. Obtenez un sommeil réparateur

Quand on manque de sommeil, on est plus stréssé. Dormir est l’équivalent humain du redémarrage d’un ordinateur. Il vous aide à réinitialiser votre cerveau et vous permet de mieux fonctionner. Une bonne nuit de sommeil vous aidera à voir les choses clairement et à réagir de manière appropriée. Une bonne nuit de sommeil vous aidera également à vous sentir mieux et vous rendra moins susceptible de voir les situations stressantes sous un mauvais jour.

5. Prenez du temps pour les loisirs.

Vous aimez jardiner? lire? Écouter de la musique? Une autre activité créative a part votre activité professionnelle? 

Faites des choses qui vous procurent plaisir et bonheur; la recherche montre qu’ils abaissent votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque.

6. Aie conscience

  • La pleine conscience est une approche de la vie qui nous aide à nous relier différemment à nos expériences. Cela implique de porter une attention qui nous aide à gérer les situations difficiles et à faire des choix judicieux ainsi d’eliminer les sources de stress.
  • Pratiquer la pleine conscience régulièrement
  • La méditation de pleine conscience peut généralement être pratiquée n’importe où et à n’importe quel moment.
  • La recherche suggère qu’il peut aider à soulager le stress, l’anxiété et les problèmes connexes tels que les troubles du sommeil, le manque de concentration et la mauvaise santé.

7. Ne soyez pas trop dur avec vous-même.

  • Garder les choses en perspective.
  • Il est important de se rappeler que tout le monde a de mauvais jours.
  • Lorsque votre critique intérieur, ou un critique extérieur trouve des défauts, cherchez la vérité et les exceptions à ce qu’ils disent.
  • Ne vous culpabilisez pas si vous trébuchez ou sentez que vous avez échoué.
  • Traitez-vous comme si vous étiez votre meilleur ami : soyez gentil, solidaire et encourageant.
  • Prenez quelques minutes chaque jour pour vous apprécier.

8. Créez des limites et apprenez à dire non 

Certains facteurs de stress sont sous votre propre contrôle, mais d’autres ne le sont pas. Si vous en mettez trop dans votre assiette, vous pourriez vous sentir stressé et limiter le temps que vous pouvez consacrer à vous-même.

Prendre le contrôle de votre propre vie peut vous aider à réduire le stress et à protéger votre esprit.

Vous pourriez aussi dire « non » plus souvent. Si vous vous retrouvez à assumer trop de responsabilités à la fois, il est peut-être temps de faire une pause.

Choisir sélectivement les tâches que vous souhaitez entreprendre et dire non aux tâches inutiles peut aider à réduire votre niveau de stress. 

De plus, créer des limites – en particulier avec les personnes qui ajoutent trop de stress à votre vie – est une façon saine de protéger votre bien-être ! Vous pouvez demander à un ami ou à un membre de votre famille de ne pas vous rendre visite à l’improviste ou d’annuler des plans avec quelqu’un qui a tendance à créer des drames pour vous.

Conclusion

La gestion du stress ne consiste pas à l’éliminer de notre vie, mais plutôt à apprendre à le gérer de façon saine. Comprendre nos facteurs de stress et nos déclencheurs personnels est une étape importante de la gestion du stress, de même que l’élaboration de mécanismes d’adaptation sains. Nous espérons que les informations et les conseils que nous avons partagés vous aideront à mieux gérer vos niveaux de stress. Quelles sont vos méthodes préférées pour gérer le stress ?