Libra et l’économie du token : un scénario sur 10 ans

Vincent Lorphelin

Auteur : Vincent Lorphelin
Publié le 12 Déc 2019 dans iconomie, La presse en parle, lecture recommandée, nos réflexions & propositions

Cerveau d'oeuvre de l'Institut de l'iconomie

Rapport Collectif – par Vincent Lorphelin, Fabien Aufrechter, Jean-Paul Betbèze, Laurent de Bernède, Alain Clot, Stéphanie Flacher, Benjamin Grange, Nathalie Janson, Alexandre Leforestier, Mehdi Medjaoui, Pascal Ordonneau, Arbia Smiti, Michel Volle, Guillaume Vuillemey, avec Christian Saint-Etienne, Jean-Pierre Corniou, Fabrice Imbault, Denis Jacquet, Pierre Ollivier, Jean-Philippe Robé

 

Les perspectives ouvertes par la Libra et l’économie du token alimentent la vision de l’Iconomie. Par ailleurs, le scénario dans lequel l’hubris des GAFA et la volonté d’hégémonie des puissances renforce l’hypercapitalisme et la manipulation généralisée des internautes, est déjà largement documenté.

Dès lors, il nous a semblé utile pour les dirigeants de construire un autre scénario sur dix ans qui montre comment la dynamique des crypto-monnaies pourrait enclencher une transformation radicale de l’économie, inclusive, durable, sociale et écologique.

Ce rapport de 100 pages, traduit en anglais et chinois, est construit autour des étapes suivantes :

Fin 2019 – Le crypto-yuan provoque la prise de conscience que les crypto-monnaies sont inéluctables
La Chine annonce le Renminbi Digital, émis par la banque centrale et distribué par Wechat Pay et Alipay. L’onde de choc fait trembler les monnaies faibles et bouscule les pays occidentaux. La Libra veut faire figure de chevalier blanc. En préparation de la Libra, le réseau social développe ses services bancaires et ses applications grand public.

Juin 2020 – La Libra démarre en Suisse

Avec une première licence en Suisse, Libra teste à échelle réduite une nouvelle gamme de services financiers autour des transferts transfrontaliers et des micro-paiements. Les enjeux devenant plus lisibles, une nouvelle guerre de brevets éclate.

Sep 2020 – Les écosystèmes d’applications et d’API open source foisonnent autour des crypto-monnaies

Facebook ouvre la plate-forme FB-Store pour regrouper des centaines de services payables en Libra et faciliter leur distribution. L’économie du token dessine une intelligence collective rémunérée, en regard de l’économie bénévole de Wikipedia et Linux.

2021 – Le grand public prend l’habitude de voir ses contributions rémunérées, ce qui fait émerger des nouveaux modes de collaborations massives

Les contributions (article, commentaire, like, lien, data) sont rémunérées en fonction de leur utilité. Les internautes effectuent des petits travaux en ligne et réalisent des menus achats en Libra.

Inspirés par les pionniers des organisations décentralisées, les modèles de valorisation de la poussière numérique, de l’écologie et de la socialité arrivent à maturité. Ils révèlent des richesses ignorées et de nouveaux modes de collaboration massive.

2024 – Les crypto-monnaies partagent le monde en tera-marchés et certaines deviennent des monnaies

Les tera-marchés se distinguent par des zones économiques en ligne dont une part importante est en circuit clos. En abandonnant leur taux de couverture à 100% et en générant un revenu de seigneuriage, les crypto- monnaies défient directement la souveraineté des Etats. Un bras de fer s’engage, mais le rapport de force est équilibré.

2026 – L’économie du token réinvente l’économie, qui devient plus inclusive, sociale et écologique

En valorisant la connaissance, l’écologie et la socialité, l’économie du token transforme la contrainte réglementaire RSE en une opportunité de croissance verte. Les effets positifs de la responsabilité d’un manager, du dévouement d’une infirmière, de l’agriculture raisonnée, d’une dynamique collective ; les effets négatifs de l’obsolescence programmée, de la bureaucratie, de l’empreinte carbone d’un produit, bref, l’économie de l’utilité, réinventent le système économique mondial.

2028 – Les Etats reprennent le contrôle des entreprises grâce aux brevets

Après des années de perte de souveraineté, les Etats reprennent le contrôle avec le dernier levier économique efficace dont ils disposent : les droits de propriété intellectuelle.

Le rapport complet est en accès libre : télécharger le PDF

Vincent Lorphelin

Auteur : Vincent Lorphelin
Publié le 12 Déc 2019 dans iconomie, La presse en parle, lecture recommandée, nos réflexions & propositions

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoopit!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire