Gérer sa logistique et sa supply chain est un enjeu crucial pour toute entreprise, encore plus dans le contexte actuel de développement exponentiel du e-commerce.

Deux systèmes sont devenus incontournables pour piloter les flux physiques et d’informations : l’Order Management System (OMS) et le Warehouse Management System (WMS). Mais quel est le rôle exact de chacun ? Comment collaborent-ils ? Cet article fait le point.

OMS et WMS

OMS : le chef d’orchestre de la logistique

Le WMS est devenu au fil des années un outil clé de la gestion opérationnelle en entrepôt. Mais il ne faut pas oublier que la logistique ne se limite pas aux murs de l’entrepôt. Elle couvre l’ensemble de la supply chain, du fournisseur jusqu’au client final.

C’est là qu’intervient l’OMS, véritable chef d’orchestre des flux logistiques. Son périmètre est beaucoup plus large que le WMS. Voyons plus en détails ses fonctionnalités.

Définition et périmètre fonctionnel de l’OMS

L’Order Management System est un logiciel de gestion des commandes clients sur l’ensemble du processus logistique. Son rôle est de :

  • Réceptionner les commandes quel que soit le canal (e-commerce, marketplaces, magasin physique).
  • Orchestrer les commandes en fonction des disponibilités et de la localisation des stocks.
  • Optimiser les plans de transport et les livraisons.
  • Piloter l’exécution logistique dans son ensemble.

Contrairement au WMS qui ne « voit » que l’entrepôt, l’OMS a donc une vue d’ensemble. Il peut par exemple savoir qu’un produit est en rupture de stock en entrepôt mais qu’il reste des quantités disponibles chez un fournisseur ou dans un magasin. Son rôle est donc de diriger la commande vers l’endroit le plus adapté pour la préparer.

Avantages d’un système OMS : vision globale et optimisation

Les bénéfices d’un OMS sont nombreux :

🔹 Réduction des ruptures grâce à une vision cross-canal des stocks.
🔹 Optimisation des coûts logistiques par un meilleur taux de service et des transports optimisés.
🔹 Visibilité en temps réel de l’avancement des commandes.

🔹 Expérience client améliorée grâce à des délais raccourcis.

Un OMS performant est donc un atout considérable pour prendre en main sa logistique et amener plus loin son organisation. Voyons maintenant le rôle du WMS, son partenaire indispensable en entrepôt.

WMS : l’exécutant en entrepôt

Le Warehouse Management System est un logiciel dédié à la gestion opérationnelle des entrepôts. Il prend le relais de l’OMS une fois la commande arrivée dans l’entrepôt pour en gérer l’exécution finale.

Définition et fonctionnalités du WMS

Les fonctionnalités clés d’un WMS sont :

  • Réception des marchandises.
  • Gestion des emplacements et des stocks en temps réel.
  • Préparation des commandes avec optimisation des déplacements.
  • Inventaires.
  • Traçabilité des produits.

Si l’OMS voit le processus logistique dans son ensemble, le WMS est focalisé sur les opérations au sein même du warehouse. Il optimise et automatise un maillon essentiel de la supply chain.

Le WMS, maillon essentiel de la gestion opérationnelle en entrepôt

Pour de nombreuses organisations, et en particulier dans le e-commerce, le warehouse est devenu un centre névralgique, véritable colonne vertébrale de leur supply chain. Un WMS performant est donc indispensable pour :

  • Absorber des volumes croissants.
  • Réduire les coûts de préparation.
  • Raccourcir les délais de traitement.
  • Atteindre le zéro erreur sur les commandes.

« Le site de vente de chaussures Spartoo avait atteint une taille pouvant justifier son autonomie logistique. Nous souhaitions une solution simple pour nos premières implantations afin de retarder nos cut off et amener plus loin notre organisation ». David Darmon, Supply Chain Director, Spartoo.

L’WMS s’est donc imposé pour beaucoup comme un outil incontournable. Mais d’autres solutions existent, comme la LMS.

LMS : une alternative ou un complément ?

La Labor Management System (LMS) est apparue plus récemment comme une solution de pilotage des opérations en entrepôt. Quelles différences avec le WMS ? Peut-elle le remplacer ?

Place de la LMS par rapport à l’OMS et au WMS

Alors que le WMS gère et optimise les flux en entrepôt, la LMS analyse la performance des opérations pour identifier des axes d’amélioration :

  • Mesure de la productivité réelle des employés
  • Identification des causes de dysfonctionnement
  • Simulation de scénarios pour tester des hypothèses

La LMS est donc complémentaire au WMS, pas une alternative. Elle s’intègre avec le WMS pour exploiter ses données opérationnelles. Quant à l’OMS, il garde son rôle de chef d’orchestre global des flux logistiques.

Apports de la LMS dans la gestion logistique

Une LMS bien exploitée peut générer des gains importants de performance :

🔹 Progression de la productivité de 10 à 15%. 🔹 Qualité de service en hausse. 🔹 Meilleure utilisation des ressources.

« C’est la technologie RFID associée à des remontées LMS en temps réel qui nous permet des cadences allant jusqu’à 5000 lignes/heure avec un taux de fiabilité de 99,9%. » Bruno Ménard, COO Tooploox.

OMS et WMS : une collaboration indispensable

Si l’OMS et le WMS ont des périmètres et des rôles différents, leur complémentarité est indispensable pour optimiser la supply chain globale.

Complémentarité OMS / WMS

L’OMS supervise la logistique de bout en bout tandis que le WMS se concentre sur l’excellence opérationnelle en entrepôt.

  • OMS : vision globale des stocks et des transport, orchestration des commandes entre plusieurs sites.
  • WMS : optimisation du stockage et des déplacements en entrepôt, zéro erreur sur les préparations.

Ils se complètent idéalement pour une logistique e-commerce performante.

Interface et intégration OMS / WMS

Pour tirer parti de cette complémentarité, une intégration étroite entre OMS et WMS est nécessaire :

  • L’OMS doit avoir une visibilité en temps réel sur l’état d’avancement des commandes en préparation dans le WMS.
  • Le WMS doit remonter des informations détaillées sur les stocks en entrepôt pour que lOMS puisse les allouer de manière optimale.

« Speed WMS nous permet d’avoir des remontées de l’ordre de la milliseconde en passant par une plaque RFID, évitant tout risque de rupture de cadence. » Cyril Motte, Directeur Supply Chain chez Tooploox.

Cette collaboration étroite entre les deux systèmes est un facteur clé de succès.

Conclusion

L’OMS et le WMS sont devenus deux solutions incontournables pour gérer sa logistique, surtout en contexte e-commerce.

L’OMS supervise la supply chain de bout en bout quand le WMS pilote les opérations au cœur des entrepôts. Ils se complètent idéalement, à condition d’une bonne intégration. Quant à la LMS, elle ouvre des perspectives d’optimisation complémentaire des opérations en s’intégrant au WMS.

Pour les e-commerçants qui traitent des volumes croissants, maîtriser ces systèmes est clé pour assurer un service client optimal à coût maîtrisé, dans un secteur où la logistique est plus que jamais un facteur différenciant.

FAQ sur OMS vs WMS

L’OMS supervise les flux logistiques globaux tandis que le WMS optimise les opérations en entrepôt. Leurs rôles sont complémentaires.

Non, la LMS analyse la performance des opérations mais ne se substitue pas au WMS qui gère et optimise les flux en temps réel.

Un OMS permet de réduire les ruptures, raccourcir les délais et optimiser les coûts sur l’ensemble de la supply chain.

A lire également